Le business plan, le point clés pour créer une entreprise

business-plan

La création d’une entreprise repose sur une bonne idée d’affaires. Or, cette bonne idée n’est utile que si elle est correctement mise en œuvre, et donc qu’elle se concrétise. Pour y parvenir, il faut convaincre bailleurs de fonds, partenaires commerciaux et collaborateurs. L’outil adéquat et décisif à cette fin est le business plan. Il montre de façon systématique et compréhensible comment l’idée d’affaires doit être mise en  œuvre, quelles ressources sont nécessaires et quels résultats sont attendus. Qui dit fonds propres dit capital-risque. En contrepartie du risque, le bailleur de fonds propres attend un rendement correspondant qui  s’exprime  principalement  par l’augmentation de la valeur de l’entreprise. Le bailleur de fonds propres est généralement prêt à s’identifier  à  l’entreprise  et  à s’engager pour celle-ci. Ce  qui  intéresse  les  bailleurs  de  fonds propres dans un business plan, c’est le rendement escompté et les arguments apportés  à  l’appui  de  sa  future  réalisation.  Les perspectives de  valorisation,  la  politique d’investissement  et  de  financement,  ainsi que la qualité du management sont également des facteurs importants.

A quoi sert vraiment un business plan

Le business plan sert de base aux décisions opérationnelles. Il comprend, entre autres, un récapitulatif des budgets  périodiques, une comparaison entre les prévisions et les réalisations, et des comptes prévisionnels. La Direction est tenue de contrôler régulièrement la mise en œuvre des mesures et projets formulés dans le business plan. Un autre volet vient s’ajouter pour le Conseil d’administration: la responsabilité. En effet, le remaniement régulier des business plans est indispensable à la gestion financière. C’est le rôle légal du Conseil d’administration. La plupart des banques utilisent des systèmes (ratings) permettant de calculer les primes de risque pour la rémunération de crédits nouveaux ou existants. Ces systèmes requièrent un grand nombre d’informations que doit comprendre tout business plan bien pensé. De plus en plus, les bailleurs de fonds externes accordent aussi la plus haute importance à la qualité du management. A l’instar d’une lettre de candidature, un business plan de qualité permet une première évaluation des compétences du management.

Comment faire pour réussir son entreprise

Avant de réfléchir en détail à la stratégie ou à sa mise en œuvre, l’entreprise doit avoir une idée précise de son  offre  de  services existante  et  des  segments  de  clientèle  ciblés. C’est souvent en identifiant ses points forts (= avantages concurrentiels) et en les combinant aux opportunités de marché que l’on génère une nouvelle idée d’affaire :

Stratégie de pénétration du marché 

Améliorer l’exploitation du marché existant. Cette stratégie peut se fonder sur une meilleure prospection du marché, l’acquisition de nouveaux clients, des programmes de réduction de prix ou l’utilisation de nouveaux canaux de distribution.

Stratégie d’extension de marchés

Pénétrer de nouveaux marchés et régions avec la gamme de produits existante, prospecter de nouveaux segments de clientèle en dehors du marché existant.

Stratégie de développement de produits 

Développer de nouveaux produits et/ou des services additionnels, recourir à de nouvelles technologies de production sur des marchés existants. 

Stratégie de diversification

La diversification désigne le lancement de nouveaux produits sur de nouveaux marchés.  Le management doit être conscient du risque de cette stratégie: en effet, l’entreprise s’aventure  en  territoire  inconnu sur le plan du produit comme sur celui des clients.

Auteur de l’article : CVwebDK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *